Le forum de tous les moutons d'agrément

de leurs éleveurs et bergers amateurs ou plus pros . Moutons de Corse ,de Jacob, de Soäy, Suffolk,Mérinos , Lacaune ,d'Ouessant, du Cameroun,ou croisés ... tous sont les bienvenus ..
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

  Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anipatchen
administrateur
administrateur
avatar

Cancer Localisation : Vosges
Emploi/loisirs : .
Humeur : paisible

MessageSujet: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Ven 26 Nov 2010 - 13:29

Voici pour commencer la réponse,sur un autre forum d'un berger nommé "Bucheron" à la question de la dangerosité de certains mâles ,taureaux ou béliers .

Le contexte n'est évidemment pas le même que nos petits élevages "amateurs" ,mais je me suis personnellement beaucoup nourrie de ce savoir ,savoir faire et savoir être; de tout ce qui se dégage aussi des témoignages en termes de respect profond de l'animal et de compréhension de sa nature .



"J'ai aussi été culbuté par un taureau. J'ai considéré que c'était une faute d'inattention de ma part. Maintenant j'en ai deux, dont un auquel, certains jours, je peux passer le bras sur l'encolure, Tout dépend comment je me sens.
Tous mes béliers sont familiers. Tous peuvent être touchés et sollicitent qu'on les touche Seul le bélier maitre ne l'admet pas, question de statut; Je ne cherche pas non plus à violer cette volonté qui ne gêne pas dans son rôle.
Par contre, quand j'ai décidé qu'il doit être attrapé, il ne lui est toléré aucune désobéissance, ce qui n'est pas le cas du reste du troupeau. Chaque bélier a un nom.
IL y a des béliers de selection achetés et des biberons dans le lot, peu importe sur leur comportement.

Cela me permet de travailler sans chien pour manipuler le troupeau.
L'inconvénient c'est que le troupeau ne connaissant pas le chien, c'est la panique quand il y a un corniaud en divaguation.

Quand un mâle devient agressif, je cherche toujours à savoir ce qui a provoquer son changement. C'est souvent un problème qui peut toucher tout le troupeau, de la mémé qui envoie le toutou dire bonjour aux moutons (si si) aux gamins qui jouent au rodeo...

Bon, c'est ma façon de faire. Cela m'a énervé de travailler dans des troupeaux qui foutent le camp dès qu'on les approche à 50 mètres et où on ne peut rien faire sans chien, souvenir de stage...A chacun son troupeau


Ton bélier, tu l'enfermes dans un lieu suffisamment grand pour qu'il puisse avoir un peu de place mais pas prendre trop d'élan pour ne pas tout casser. Des claies ou barrières à claire-voie pour qu'il puisse voir ces congénères. Tu viens le voir souvent mais tu ne lui donne à manger que une ou deux fois par jour régulièrement depuis l'extérieur du lot. Accoudé à la barrière, tu lui parles!!!!! longtemps mais calmement, tu lui racontes tout ce qui te passe par la tête
Avec la main tu lui grattes sous les oreilles mais jamais sur le devant ni le dessus de la tête. C'est sur qu'il va charger, à toi de dévier la main quand la tête passe à portée pour la poser sur la joue et remonter derrière la mandibule.

Tu en as pour au moins un à deux mois en régime intensif. Avec interdiction de s'énerver.
Tu peux aussi lui mettre une pierre à sel suspendue au bout d'une ficelle juste à sa hauteur; il va taper dedans mais quand il sera fatigué ben....il s'arrête.
Tu va le voir seul! Les gamins et autres, dehors! C'est toi son patron, son seul chef!

Et surtout tu fous en l'air ton§§§§§§§§§§§§§§§ électrique! Tu ne laisses même pas de baton à proximité: ça attire la main!

N'oublie pas! même quand il charge, le bélier est impressionné par un homme droit! alors si tu dois vraiment rentrer dans son enclos tu le surveilles en permanence et tu t'écartes quand il fait l'andouille et toujours tu lui parles!!!!!! à mi voix c'est le mieux.
Le match c'est entre toi et lui et il n'y a qu'un gagnant et si tu te bats, si tu lui fais mal, tu rentres dans son jeu, donc il recommence. C'est le cercle a briser.



Dernière édition par anipatchen le Dim 28 Nov 2010 - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
anipatchen
administrateur
administrateur
avatar

Cancer Localisation : Vosges
Emploi/loisirs : .
Humeur : paisible

MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Ven 26 Nov 2010 - 13:34

Ici c'est la réponse à une question qui portait sur le fait de conduire un troupeau sans l'aide de chien de conduite:

Je ne fais rien de particulier.

C'est une attitude générale vis à vis des animaux. Une adaptation des observations que je fais quand je suis dans mes troupeaux. L'application de trucs que j'ai decouvert au travers de mes lectures et que j'ai intégré.

Je peux essayer de donner des pistes mais c'est au niveau du ressenti que cela se situe: tu guides ton troupeau de la même façon que tu conduis ton tracteur après une journée de fauche; beaucoup plus avec les fesses qu'avec la tête.
Est-ce que tu peux comprendre quand je dis "mon troupeau" que cela ne signifie pas d'abord "le troupeau qui m'appartient" mais "le troupeau auquel j'appartiens"?

A partir de là, c'est simple, c'est une histoire de hiérarchie dans le troupeau, avec des actions que tu dois faire car le troupeau les attend de toi et des interventions que tu ne dois surtout pas faire car ce n'est pas de ton ressort.

Toi tu conduis le bélier, le bélier conduit le troupeau.

Il te faut avoir dans le troupeau des animaux familiers mais dominants à qui tu donnes un nom; Quand tu gardes, tu peux rappeler ou houspiller un de ces animaux à proximité d'un qui ne fait pas ce qu'il convient. C'est sur que ça demande de regarder son troupeau et de reconnaitre tes animaux. C'est à ceux là, je penses que les bergers qui gardent en montagne doivent mettre une clochette. Ceux qui repondront et entraineront les autres à leur suite.

C'est aussi ta position par rapport au troupeau qui te permet de le guider. Soit tu es devant mais il faut qu'il te suive et là il faut avoir une très bonne maitrise de soi, soit tu es derrière, à l'opposé de la direction à prendre. C'est à voir comment tu te sens.

C'est aussi ta vitesse d'avancement qui fait. En général, il ne sert à rien de courir apès un troupeau: il court beaucoup plus vite que toi. Au contraire, quand un troupeau court, il faut courir à coté, mais de moins en moins vite, pour le ralentir.

Ne pas crier, mais parler doucement et tout le temps. Et pourtant il faut savoir se taire aussi. Se positionner par rapport au troupeau grace à la voix.
S'annoncer quand tu approches un animal ou un troupeau. Se faire reconnaitre, par la voix, par la vue, par l'odeur puis le toucher. Penser à ôter sa capuche ou son bonnet à l'automne, ou à le remettre un court instant quand on aborde le troupeau au printemps pour que les animaux s'habitue à ta nouvelle forme quand tu t'habilles plus chaudement ou l'inverse. Toujours mettre des habits qui sont déjà venus dans le troupeau: change de veste mais pas de pantalon en même temps à cause de l'odeur. Rapelle ton bélier maitre et salue le d'un mot, d'un toucher (caresse, tape amicale, secousse particulière que tu ne fais quà lui).

Anticipes! quand tu as un mâle dominant, prépares déjà le suivant: il a droit à des honneurs mais pas ceux du dominant. Et des fois il faut penser à l'oublier et bien le lui montrer. A ne pas faire, par contre, au dominant en titre.

Note aussi, que les béliers ne sont pas tout le temps dans le troupeau Ce sont alors des mâles castrés, anciens biberons plus ou moins dorlotés qui prennent le relais.

Personnellement, je ne penses pas que celà soit bon pour un troupeau que les mâles restent en permanence. Si tu les retires, c'est aussi toi qui attribues les femelles lors de la mise à la reproduction: encore une fois c'est toi le chef, celui qui décide.

C'est dans ce sens que j'ai écrit pour michel qui a initié ce sujet: il me semble qu'avec une douzaine de brebis, il peut faire un enclos particulier à son bélier, dont il pourra s'occuper depuis l'extérieur sans risque en prenant temps de le dominer à nouveau.


Voilà!


Revenir en haut Aller en bas
anipatchen
administrateur
administrateur
avatar

Cancer Localisation : Vosges
Emploi/loisirs : .
Humeur : paisible

MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Ven 26 Nov 2010 - 13:44

Ca n'est pas un ouvrage ce sont des réponses postées sur le forum de l'élevage Meggab .
J'avais déjà mis le lien pour un autre sujet mais la discussion sur le forum de l'élevage a été effacée ,pourquoi je ne sais pas ,un grand ménage peut-être.Du coup le lien n'est plus valide .

Comme j'avais gardé sur mon ordi ces textes qui m'ont beaucoup inspirée ,j'ai contacté Bucheron il y a quelques jours par message privé pour lui demander l'autorisation de les publier ici .
Il m'a donné son accord à condition que je ne dénature rien. Je n'ai pas changé une virgule . Il m'a dit aussi qu'il lisait parfois en tant qu'invité ce qui se dit ici et pourra ainsi s'en assurer
Revenir en haut Aller en bas
zézé
Berger
Berger
avatar

Localisation : Corse du sud

MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Ven 26 Nov 2010 - 18:28

alors merci Anipatchen, et un grand merci à Bûcheron pour nous faire partager son savoir.
Revenir en haut Aller en bas
florentin
Fait partie du troupeau
Fait partie du troupeau
avatar

Sagittaire

MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Ven 26 Nov 2010 - 19:05

zézé a écrit:
alors merci Anipatchen, et un grand merci à Bûcheron pour nous faire partager son savoir.

oui zeze merci amipachen pour zeze cest une bonne ides
Revenir en haut Aller en bas
admin. forum
anciennement Marguerite
avatar


MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Sam 27 Nov 2010 - 14:39

merci à toi Anipatchen , et aussi à Bucheron .
merci aussi à lui de venir parfois lire nos divagations .

_________________
administrateur [b][i]
Revenir en haut Aller en bas
http://mouton-amateur.forum-actif.net
William
Fidèle au troupeau
Fidèle au troupeau
avatar

Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Sam 27 Nov 2010 - 18:29

Bucheron, c'est sans doute un Vosgien ! Il en pousse plein des bucherons dans les Vosges.
Revenir en haut Aller en bas
anipatchen
administrateur
administrateur
avatar

Cancer Localisation : Vosges
Emploi/loisirs : .
Humeur : paisible

MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Sam 27 Nov 2010 - 19:44

marguerite a écrit:
...
merci aussi à lui de venir parfois lire nos divagations .
Wink J'y ai pensé aussi ....
Pas grave j'assume hein.

Expérience d'une novice :
Pour ma part même si ces témoignages ne m'ont pas été utiles directement puisque le contexte est complètement différent ,ils m'ont vraiment aidé à mieux comprendre la "psychologie" générale des moutons et surtout des béliers .

Ils m'ont aussi encouragée à écouter mon instinct qui ne sentait pas de "méchanceté" et qui me dictait de ne pas écouter toute la cohorte de ceux qui prétendaient que c'est sans espoir .

Au début je n'allais pas sur les forums et dans la région je n'ai réussi qu'à apprendre quelques rudiments sur la nourriture ,les clotures et les vaccins .

L'éleveur qui me les avait vendu était vraiment sympa et j'avais pu le rappeler aussi pour lui poser encore quelques questions avant qu'il ne déménage:pour leur apprendre le fil électrique par exemple ,les vermifuges etc...

Là j'ai envie de répondre à William sur la question de l'importance de l'accueil .Ca m'a fait réfléchir ,c'est sans doute vrai et j'ai déroulé le film de cette époque pour le scruter attentivement.

Quand j'ai choisi mes deux agneaux ils avaient 6 mois ,avaient grandi dans un troupeau en extérieur avec leurs mères .Ils étaient très calmes et n'ont jamais connu de grand stress à part leur voyage jusque chez moi .
Et même dans la voiture ils se sont sagement couchés sans bêler .
Dans nos bras jusqu'à la bergerie ils étaient tout calmes et attentifs .
Moi je portais Anipatchen ,toute tendre contre mon coeur ,au propre comme aau figuré.
Mon mari portait Moïse (il a encore aujourd'hui un petit faible pour lui).Est-ce ça ou bien une complicité de garçon ou une affinité? Il était très calme aussi et dans la bergerie ils ont commencé à l'explorer et à venir nous sentir au bout d'une vingtaine de minutes à peine.

C'est moi qui ai choisi Moïse ,je ne sais plus vraiment pourquoi.Il y avait pourtant d'autres petits béliers ,des plus colorés en plus.
Mais il a attiré mon attention.
Le berger avait donné un peu de grain aux moutons pour les attirer dans la bergerie et nous permettre de choisir. Tous se pressaient à la mangeoire sauf trois :
la mère d'Anipatchen visiblement plus craintive ou réservée et Anipatchen qui se collait à elle et qui voulait encore têter.
Et Moïse :il était couché contre un mur ,très calme ,les pattes repliées sous lui et nous tournait le dos avec juste quelques regards un peu curieux mais sans plus.

Les premiers jours Anipatchen s'est très vite laissée caliner et elle en redemandais.Mais j'ai bien vu et senti à quel point sa mère lui manquait...
Moïse lui nous a semblé beaucoup plus curieux ,content d'explorer et de vivre de nouvelles choses . Il cherchait aussi plus notre compagnie que l'agnelle ,semblait sonder nos regards ,nos visages ,observait tout et a très vite appris son nom et à nous suivre partout avec confiance.

Voilà pour les débuts ;


L'autre remarque concerne l'agressivité dont il est question ici .
Même si au début j'ai vraiment été choquée du changement de comportement de Moïse et que j'ai mis du temps à comprendre ce qui se passait ,je crois aujourd'hui qu'on ne peut pas confondre la combattivité d'un jeune bélier à tendance dominante ,ses jeux virils et son goût pour les joutes avec une agressivité qui survient brusquement à l'âge adulte (et qui a forcément des raisons d'être:peur,colère etc...).

Bien sûr j'ai fini par comprendre qu'il avait aussi parfois des mouvements d'humeurs et savoir faire la différence ,ça change tout à ma manière de réagir du coup . Pas question d'éduquer si c'est de la mauvaise humeur mais le laisser tranquille pour qu'il sache que je le respecte...,Mais c'était rare (jour de vent ou d'orage par exemple),
Dans l'ensemble je suis certaine qu'il n'y a jamais rien eu de "mauvais" dans son gout pour la boxe .


Pour les caresses sur la tête et les cornes ,même avant la castration c'était tout à fait possible aussi . Mais le moment choisi et la manière est fondamentale.

Chez un jeunot fougeux qui est en pleine phase de jeu ça veut soit dire "viens on joue du crâne" ,soit "chouette c'est justement là que ça me gratte parceque mes cornes poussent ,vas y plus fort ,t'es mieux qu'un tronc d'arbre "...La suite on la devine.:)

Par contre quand il vient me saluer(toujours lui en premier) ou qu'il est repu et calme ca m'arrive de lui retirer les petites choses qui le gratouille sur la tête ou derrière les oreilles,il aime bien .
Mais ce qu'il préfère c'est le ventre et entre les pattes avant .
Et comme toujours il finit par s'en aller estimant que ça suffit et que les papouilles longue durée c'est pour le reste du troupeau pendant qu'il surveille les alentours avec beaucoup de sérieux..


Revenir en haut Aller en bas
William
Fidèle au troupeau
Fidèle au troupeau
avatar

Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Sam 27 Nov 2010 - 20:22

Citation :
"Moi je portais Anipatchen ,toute tendre contre mon coeur ,au propre comme aau figuré.
Mon mari portait Moïse (il a encore aujourd'hui un petit faible pour lui).Est-ce ça ou bien une complicité de garçon ou une affinité?"

Je suis absolument certain qu'il s'est passé quelquechose de très fort entre vous, toi et Anipatchen, ton mari et Moïse. Quelquechose de très fort et d'imperceptible sauf par les battements du coeur et la respiration.
Ensuite, ils sont venus vous renifler et là encore il se passe quelquechose de très important: l'odeur primaire et l'odeur sublimée par le sentiment. Le sentiment a une odeur !
Et tout s'est passé dans le calme : l'ambiance sereine des moutons quand rien ne les embête. Les moutons, c'est la paix. Je le répète assez souvent.
Ils ont été accueillis tes moutons, comme des personnages importants et ils te le rendent bien aujourd'hui.
Nous sommes là sur la même longueur d'onde. Une onde pure et moutonneuse.
Revenir en haut Aller en bas
anipatchen
administrateur
administrateur
avatar

Cancer Localisation : Vosges
Emploi/loisirs : .
Humeur : paisible

MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Dim 28 Nov 2010 - 0:44

C'est vrai William .
Mais je cherchais aussi dans tout ça une explication ,une compréhension au fait que certains jeunes béliers se mettent à être fonceurs et d'autres pas .

Je n'en trouve pas et dans la suite des évènements non plus.

La seule raison que je vois ,pour le moment et à condition qu'ils n'aient rien vécu de traumatisant ,est une forte combativité .

Il semble en fait que ce ne soit un problème que pour les humains .Chez les moutons ils sont appréciés ,tout le monde le suit et lui fait confiance et il a droit à des tendresses particulières des brebis.La petite nouvelle ,Ayla l'a immédiatement élu comme guide et protecteur.Elle le suit et l'imite en tout et ce malgré des coups de boules éducatifs réguliers et plutôt violents (à mes yeux !) .Apparemment ta nouvelle brebis fait de m^me avec Gamin .

Bobolino qui ne lui a jamais mis le moindre coup elle le craint vraiment par contre .Il suffit qu'il s'approche pour qu'elle s'écarte à toute vitesse . Faut dire qu'il a une puissance qu'il sait faire sentir,un vrai tank , et quand il fait les "gros yeux" ça impressionne .
Ca m'intrigue tout ça . ???

Peut-être que si d'autres passionnés viennent témoigner de leur expérience nous finirons par comprendre encore mieux .
Revenir en haut Aller en bas
William
Fidèle au troupeau
Fidèle au troupeau
avatar

Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Dim 28 Nov 2010 - 9:18

Il me semble que c'est la majorité des béliers entiers qui sont "fonceurs". Ce n'est pas pour rien qu'ils sont souvent placés dans un petit enclos à part ! A mon avis, c'est, outre la programmation des naissances, aussi pour la sécurité des éleveurs et pas pour imiter les mouflons dont les mâles se promènent à part une partie de l'année.
Méchant ou pas, un bélier peut être très dangereux. Il y a 5 ans dans le village d'à côté, un éleveur pro a été tué par son bélier, c'est ce que m'a rappelé un voisin quand il m'a vu chouchouter mon Gamin.
Les conditions de vie chez certains "amateurs" peuvent être un facteur agravant. Avant d'avoir un bélier, j'ai élevé des brebis pendant des années. En plus, j'avais déjà passé beaucoup de temps au milieu d'eux pendant mon enfance. Les moutons ne sont pas des NAC. Ils sont trop pressés et achètent quelquefois un couple de moutons comme ils achèteraient un couple de canaris.
Mes mises en garde sont faites à l'intention de ces amateurs là qui viennent nous lire. Nous avons une certaine responsabilité à leur égard même si nous ne sommes que des amateurs nous mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
anipatchen
administrateur
administrateur
avatar

Cancer Localisation : Vosges
Emploi/loisirs : .
Humeur : paisible

MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   Dim 28 Nov 2010 - 10:14

Entièrement d'accord ! C'est aussi pour ça que je m'obstine autant à comprendre et à partager tout ça sur un forum .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Béliers .Expériences et Savoirs des "pros"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mon élevage de lapins béliers nains & angoras
» Poids des nains et béliers nains
» les béliers angoras
» Est-ce que le double nain existe aussi chez les béliers?
» Voici mes lapereaux béliers angoras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de tous les moutons d'agrément :: LES MOUTONS :: Comportement des moutons-
Sauter vers: