Le forum de tous les moutons d'agrément

de leurs éleveurs et bergers amateurs ou plus pros . Moutons de Corse ,de Jacob, de Soäy, Suffolk,Mérinos , Lacaune ,d'Ouessant, du Cameroun,ou croisés ... tous sont les bienvenus ..
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Entretien cabane à la chaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
spims




MessageSujet: Entretien cabane à la chaux   Dim 5 Juin 2011 - 21:41

J'ai fait une cabane en bois à mes brebis. je voudrais profiter de l'été pour traiter le bois contre les parasites.

On m'a dit d'utiliser de la chaux. Pouvez vous m'en dire plus ? qu'est ce que c'est exactement ? Ca se trouve où ? Ca se présente comment ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
anipatchen
administrateur
administrateur
avatar

Cancer Localisation : Vosges
Emploi/loisirs : .
Humeur : paisible

MessageSujet: Re: Entretien cabane à la chaux   Mar 7 Juin 2011 - 13:59

Bonjour Spims bienvenue .

pas de spécialiste pour te répondre pour le moment alors j'ai trouvé ce lien assez complet pour tout savoir sur la chaux :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
La chaux est connue depuis des siècles dans le cadre des constructions de bâtiments. Après quelques décennies où elle est tombée en désuétude, elle retrouve aujourd’hui l’intérêt du public notamment dans le cadre de rénovation de bâtis anciens.

La chaux est un produit 100% naturel puisqu’elle est composée uniquement de pierres cuites à très haute température (1000°). A la sortie du four de cuisson la pierre a presque perdu la moitié de son poids. La perte n’est autre que le gaz carbonique. Le procédé de cuisson s’appelle la décarbonatation.

Pour la construction, deux grandes familles de pierres sont utilisées :

* Le calcaire pur : il donne la chaux aérienne. Cette chaux fait prise par réaction avec le gaz carbonique de l’air. Le calcaire pur peut être issu de coquillages, de mines de calcaire mais aussi plus rarement de marbre. Dans le commerce 3 types de chaux aériennes sont vendues : la chaux calcique (fabriquée à partir d’un calcaire pur ou contenant moins de 5% d’oxyde de magnésium), la chaux magnésienne (fabriquée à partir d’un calcaire contenant de 5% à 34% d’oxyde de magnésium), la chaux dolomitique (fabriquée à partir d’oxyde de calcium et de 34% à 41% d’oxyde de magnésium). La plus courante est la chaux calcique.
* Le calcaire argileux : il donne la chaux hydraulique. Cette chaux fait prise par réaction à l’eau. Selon les proportions d’argile, la chaux est plus ou moins hydraulique et résistante.

Chaux vive et chaux éteinte

L’action de la chaleur du feu transforme le calcaire en "chaux vive". Ce matériau particulièrement instable est très agressif pour la peau. Les applications dans le bâtiment sont de ce fait très précises et restreintes comme la chaux à l’étouffée (chaux vive mélée à du sable ou de la terre pou obtenir de la chaux éteinte en poudre et un mortier "prêt à l’emploi"), la protection des bois au lait de chaux vive, la désinfection des bâtiments mais aussi le traitement de l’humidité d’un bâtiment (au contact de l’eau, la chaux vive devient de la chaux éteinte).

Aujourd’hui la chaux vive n’est presque plus utilisée. Elle est remplacée par la chaux éteinte aérienne ou hydraulique. La fabrication de ces chaux est obtenue soit par excès d’eau (le résultat obtenu est alors de la chaux en pâte) soit par extinction sans excès d’eau réalisée en usine (le résultat se présente sous la forme de chaux éteinte en poudre vendue en sacs). Si la chaux en poudre est bien éteinte elle ne dégage pas de chaleur en présence d’eau.

La chaux en pâte est utilisée pour préparer des enduits ou des mortiers quand elle est mélangée à du sable.

On distingue deux types de chaux éteinte en poudre : celle dite légère et celle dite grossière. La séparation des deux se fait par soufflerie. Les chaux légères aériennes en poudre pèsent environ 0,5 Kg / litre. Les chaux légères hydrauliques se situent autour de 0,7 Kg / litre. Elles sont utilisées pour préparer des enduits fins de finition. Les chaux grossières sont utilisées quant à elles pour préparer des mortiers de sous-couches.

Il est possible de préparer une chaux en pâte à partir d’une chaux aérienne éteinte en poudre. Pour cela, il faut lui ajouter son poids d’eau.
Comment préparer la chaux ?

L’utilisation de la chaux qu’elle soit en pâte ou en poudre nécessite un mûrissement au contact de l’eau plus ou moins long. Certains entrepreneurs font mûrir leur préparation un mois pour obtenir une plus grande finesse. On applique rarement la chaux pure sur le mur, exception faite pour "graisser" un enduit. Le plus souvent la chaux est mélangée à du sable ou d’autres agrégats de type briques concassées, terre, etc. Le mortier se prépare selon les besoins fin ou grossier pour l’appliquer sur le support.

La prise peut être plus ou moins lente selon le type de chaux utilisé. :

* La prise immédiate "à fresco" : ce type de prise est réservée à la pose de pigments naturels sur un mur. Elle correspond à la première prise de surface d’un enduit réalisé à base de chaux aérienne. La prise immédiate « à fresco » est le résultat de la cristallisation de la surface qui enferme les pigments posés "à fresco" .
* La prise rapide hydraulique : la prise se déclenche dès que la chaux hydraulique est mise en contact avec l’eau. Cette rapidité permet de réaliser une sous-couche d’enduit destiné à recevoir une couche de finition. Le séchage complet prend une semaine. de recevoir une couche de finition après une bonne semaine de séchage. Sachant que la chaux hydraulique conserve une part variable de chaux aérienne (environ 30%), la sous couche de chaux hydraulique la résistance du mortier va évoluer lentement pendant 6 mois.
* La prise lente aérienne : le mortier de chaux aérienne fait prise lentement (pendant 9 à 12 mois) au contact de l’air. Les finitions réalisées à base de chaux aérienne doivent donc être réalisées hors périodes d’intempéries pour laisser au mortier le temps de se structurer.
* La prise aléatoire pouzzolanique : elle est le résultat de la prise hydraulique apportée par des agrégat pouzzolaniques (pierres volcaniques) à une chaux. L’ajout de ces agrégats a pour effet d’hydrauliser la chaux. Cette réaction est très étonnante. En effet, les pouzzolanes sont composées essentiellement de silice, d’alumine et d’oxyde de fer. La pouzzolane finement broyée réagit en présence d’humidité avec la chaux naturelle pour former des composés à propriété hydraulique. La prise pouzzolanique est assez rapide mais elle est aléatoire puisqu’elle varie en fonction du type de chaux utilisé et du type d’agrégats choisi. Les agrégats pouzzolaniques peuvent être soit de la pouzzolane naturelle (pierre volcanique), soit du Tuileau (pouzzolane artificielle), ou encore du Basalte, des cendres. La prise pouzzolanique n’est pas compatible avec les chaux magnésiennes trop riches en oxyde de magnésium.

Les utilisations de la chaux aérienne

La chaux aérienne s’utilise principalement pour la réalisation des finitions teintées, la préparation d’un mur devant recevoir une patine ou un badigeon "à fresco", les travaux fins tels le stuc. Elle peut également être utilisée pour la fabrication de mortiers mélangés à de la terre ou du sable terreux destinés à jointer des murs de pierres apparentes.

Elle est à éviter sur des murs humides, pour préparer des sous couches devant recevoir une couche de finition.
Les utilisations de la chaux hydraulique

Il existe plusieurs types de chaux hydrauliques qui offrent selon les cas une faible résistance ou une résistance forte. Généralement, on utilise une chaux hydraulique de faible résistance de type NHL 2 sur les murs en terre ou en pierres tendres, une chaux hydraulique de résistance médiane de type NHL 3,5 sur des supports de pierres froides. On évitera les NHL 5 sur le bâti ancien.

La chaux hydraulique s’utilise principalement pour enduire les supports forts (pierres dures, froides) mais aussi les supports plus récents comme l’aggloméré de béton. La chaux hydraulique peut également servir pour monter des murs en pierre, enduire les parties basses des murs exposés aux remontées d’humidité, maçonner des tuiles...

L’utilisation de chaux hydraulique est à éviter absolument sur les supports en plâtre.

NB : Les chaux hydrauliques conservent une part variable de chaux aérienne. La prise aérienne d’une chaux hydraulique représente environ 30% de sa prise.
La conservation de la chaux

Les chaux en pâte se conservent sans limite dans une seau hermétique, elles se périment si on les expose à l’air.

Les chaux éteintes en poudre stockées en sac se conservent 1 an à l’abri de l’humidité et l’air.

Les préparations de mortiers à base de chaux aériennes se conservent sous l’eau sans limite de temps.


Voilà reste à vérifier si pour les murs en bois de ta cabane on peut utiliser de la chaux vive (en plus potentiellement dangereuse à manipuler ,ou s'il faut prendre de la chaux éteinte ?

Sinon pour l'entretien courant des litières et des sols ,plusieurs d'entre nous utilisons du superphosphate de chaux ,vendu en jardinerie ,animalerie ou comptoir agricole .

Pour une première protection du bois ,tu peux aussi utiliser un mélange d'huile de lin et d'essence de térébenthine .

Voilà c'est tout ce que je sais .
Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien cabane à la chaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien cabane à la chaux
» Nettoyage de la cabane
» Entretien pature
» Entretien prairie
» Enduit chaux ou bardage bois sur pignon ouest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de tous les moutons d'agrément :: LES MOUTONS :: Une vie de chateau-
Sauter vers: